non, non il ne s'agit pas d'une faute de frappe, et je reste bien au tofu et légumineuses (mais ça c'est une autre histoire). Le steek est l'action de couper dans son tricot pour mettre ensuite une fermeture éclaire. On retrouve cela dans les cardigans islandais, Hélène Magnusson propose plusieurs modèles nécessitant de prendre son courage et son ciseaux à deux mains. Mais c'est après avoir échangé par mail avec Christine, que je me suis lancée, non sans une certaine apréhension.

L'idée était de faire un carré de jersey de 10x10 cm en faisant au milieu deux mailles à l'envers sur l'endroit (et vice versa, afin de pouvoir les repérer je suppose), ces deux mailles serviraient de guide pour couper par la suite. Comme je n'aime pas tricoter pour rien j'ai décidé de faire une trousse .... voici donc les étapes

s1

voilà la bête, de la laine Phildar datant de mes débuts en tricot, une vraie cochennerie et un joli fil valaisan (le rouge) qui m'a été offert

s2

deux allers retours avec la machine à coudre de chaque côté des mailles centrales, cela sert à bloquer le tricot

s3

je retiens ma respiration et go on coupe

s4

pose d'une fermeture éclaire, un petit tour au crochet pour fermer les côtés (la prochaine tentative je ferai au tricot circulaire, et voilà je suis équipée d'une nouvelle petite trousse pour ranger mes crochets.

s6 s5

 

voilà entre les deux rangements mon coeur balance ... à voir à l'usage, allez je file, ce weekend est aquatique : direction le Cantal pour une course de NAP